Les malentendus culturels sont si anodins..!

blogue

Les malentendus culturels sont si anodins..!

Les malentendus culturels sont fréquents et sont souvent anodins. Malheureusement, si l’on n’en prend pas conscience, ils peuvent avoir des répercussions plutôt néfastes, et rapidement..!

 

Laissez-moi vous conter une petite anecdote personnelle.

 

Il y a quelques années, un de mes amis me parlait d’une frustration qu’il vivait au travail. Étant gestionnaire, il était amené à gérer des personnes, mais il m’avouait qu’il y avait un employé qui lui faisait souvent monter la moutarde au nez. Cet employé, qu’il avait catégorisé de « problématique », passait son temps à se plaindre et à râler sur tout et sur rien dans l’entreprise. Mon ami me mentionnait que plusieurs personnes commençaient à être également irritées par cette personne, au point que personne ne voulait vraiment interagir avec lui.

 

On pourrait avoir plusieurs hypothèses sur cet employé: « est-il un employé à personnalité difficile? » ou alors « est-ce que les conditions de travail pourraient en effet justifier un tel comportement? ». Pour ma part, j’ai décidé d’aller avec une petite hypothèse culturelle et je lui ai posé cette question: « dis-moi, ton employé… de quelle origine est-il? ». Savez-vous ce qu’il m’a répondu? Il m’a répondu « Français »!

 

Peut-être pour certains d’entre vous, des cloches auront retenti, pour ma part cela a été le cas! Voyez-vous, il y a un comportement typiquement français qui peut être interprété différemment par d’autres cultures. Ce comportement de « plaintes » est perçu négativement dans certains cultures.  Mais si je vous disais que ce comportement de « plaintes » est normal et accepté en France et, qui plus est, est signe d’expressivité..? Mon ami était peu convaincu de cette explication, mais je l’ai invité à rencontrer son employé français et lui mentionner le comportement problématique et les conséquences négatives associées. Je l’ai par contre averti qu’il était probable que cet employé n’ait même pas conscience de son comportement (et de leurs impacts négatifs) et qu’il ne s’étonne pas si cet employé soit surpris de cette discussion..!

 

Quelques temps plus tard, mon ami m’est revenu. Après avoir rencontré son employé « problématique », la situation s’est grandement améliorée. Il m’a mentionné qu’en effet, l’employé en question a été très surpris que ce comportement ait engendré des impacts négatifs. Ce dernier expliquait que, dans son pays, ce comportement est normal et s’étonnait même que ses collègues ne s’exprimaient pas! Il se sentait alors seul et un peu à l’écart. Depuis leur discussion, le malentendu a été dissipé et cet employé a enfin pu s’intégrer et être plus accepté par son équipe de travail.

 

Maintenant, prenons un recul pour analyser cette situation. Un malentendu culturel a eu lieu sur le comportement de « plaintes ». Ce comportement a généré des impacts négatifs sur l’employé français (difficulté d’intégration) mais aussi sur ses collègues de travail (impact sur la cohésion et climat d’équipe). La résolution de la situation s’est faite par une discussion entre les deux parties : une discussion basée sur des faits objectifs et exempt de jugements.

 

Dans notre société en évolution, ce type de situation est de plus en plus fréquente, et ce, quotidiennement. Il n’est pas chose facile de pouvoir communiquer entre cultures. Le défi est surtout un défi d’attitude, à savoir:  écouter, observer et décrire au lieu de juger. La communication interculturelle est une compétence difficile à acquérir, mais il est assurément possible de s’y outiller pour!

 

Vous désirez en savoir plus? Concilium Capital Humain est en mesure de vous aider. Contactez-nous!

Marie-Noëlle Do Thanh, Ph. D.
Consultante en Développement organisationnel et Formation